Enfance en danger, violences intrafamiliales, aide aux victimes

Numéros d’urgence

Mis à jour le 17 avril 2020

partage mail

Les services téléphoniques et plateformes dédiés à la protection des enfants en danger ou en risque de l’être, à la lutte contre les violences intrafamiliales et à l’aide aux victimes continuent à fonctionner pendant la période de confinement liée au COVID-19.

  • Le 39 19 Violence Femmes Info

Numéro de téléphone gratuit et anonyme, ouvert du lundi au samedi de 9 h à 19 h pour les femmes victimes de violences (conjugales, sexuelles, psychologiques, mariages forcés, mutilations sexuelles, harcèlement...).

 

  • Le 119, dédié à la protection des enfants en danger ou en risque de l’être

Appel gratuit - 24 h/24 et 7j/7 – et dont l’appel n’apparaît pas sur la facture téléphonique.

 

  • Le 116 006 dédiée aux victimes 

Appel et services gratuits anonyme et confidentiel 7 jours sur 7 de 9 h à 19 h.

Ce service est également joignable hors métropole  au +33 (0)1 80 50 33 76 ou par mail sur victimes@france-victimes.fr (possible appel à l’aide par messages privés sur Facebook ou Twitter).

 

  • La plateforme https://arretonslesviolences.gouv.fr/

Sur cette plateforme, 24h/24, 7 jours/7, des policiers et des gendarmes formés prennent des signalements et peuvent déclencher des interventions en cas de violences conjugales.

 

  • Un SMS au 114

Les victimes de violences conjugales, et plus largement intrafamiliales, peuvent alerter police, gendarmerie, SAMU et pompiers par SMS, en envoyant un message au 114. Ce dispositif permet d’appeler les urgences par un mode de communication silencieux.

 

  • Plateforme égalité femmes/hommes

Financée par le secrétariat d’État à l’égalité femmes/hommes, une plate-forme d’orientation consacrée à l’éviction du conjoint violent peut être saisie par mail-eviction@groupe-sos.org auquel il sera répondu sans délai.

 

  • Le 08 019 019 11, ligne spéciale égalité femmes/hommes

Ligne ouverte du lundi au dimanche, de 9 h à 19 h pour recevoir les appels d’hommes qui se sentent au bord du passage à l’acte. Objectif : éviter à ces personnes de commettre de telles violences, les accompagner en cette période de confinement susceptible de générer des tensions au sein de la famille.

 

Autres dispositifs mobilisables

 

  • Des conseils par les avocats du barreau de Paris :

Les avocats du barreau de Paris proposent des consultations juridiques en ligne et des permanences téléphoniques gratuites. Pour les victimes de violences conjugales, les avocats sont joignables au 01 44 32 49 01 entre 9 h 30 et 12 h 30, puis entre 14 h et 17 h du lundi au vendredi.

Le barreau a également créé un formulaire en ligne pour que les victimes puissent solliciter les conseils d’un avocat bénévole dans le cadre du programme « 365 jours pour les droits des femmes = 365 avocat.e.s », mis en place en partenariat avec la Fondation des Femmes.

 

  • Un dispositif d’alerte dans les pharmacies :

Le pharmacien pourra selon les cas appeler le 17 ou remettre le flyer  « violences conjugales »

 

  • Des points d’accompagnement éphémères dans certains centres commerciaux

Numéros d'urgence

17           en cas de dangers immédiats, pour joindre la police et la gendarmerie

112         numéro d’appel unique européen pour accéder aux services d’urgence

15           numéro spécifique aux urgences médicales, qui permet de joindre 24h/24 le SAMU

18           numéro d’appel pour joindre les pompiers

114         par SMS permet d’appeler les urgences par un mode de communication silencieux