Violences conjugales

Que faire face aux violences conjugales

Mis à jour le 2 mai 2019

partage mail

Les violences conjugales sont des violences faites au sein d’un couple, qu’il soit marié, pacsé ou en union libre. Elles sont toutes interdites et punies par la loi qu’elles soient de nature physique, psychologique, sexuelle, etc. La victime de violences conjugales peut bénéficier de mesures de protection de la part des pouvoirs publics ou d’associations dédiées.

Les violences conjugales peuvent être de différentes natures :

  • Psychologiques (harcèlement, insultes, etc.) ;
  • Physiques (coups et blessures) ;
  • Sexuelles (attouchement, viol, etc.). 
Les violences conjugales se distinguent des violences classiques par le fait que la victime et l’auteur des violences vivent ou ont vécu ensemble.

→ Pour plus d'information

Si vous êtes victime de violences conjugales, vous pouvez :

  • Quitter le domicile conjugal avec vos enfants ;
  • Alerter la police ou la gendarmerie (17) ;
  • Appeler le Samu social (115) pour obtenir de l’aide. Des lieux d’accueil et d’hébergement pour les victimes sont prévus à cet effet ;
  • Faire constater vos blessures par un médecin ;
  • Appeler le Samu (15) ou les pompiers (18) si vous avez besoin de soins médicaux urgents ;
  • Vous rapprocher d'une association d'aide aux victimes.

Si vous êtes victime de violences conjugales, vous pouvez :

  • Déposer une plainte à la gendarmerie ou au commissariat. En cas de condamnation de l’auteur des violences, les sanctions diffèrent selon, notamment, la gravité des violences ; 
  • Saisir le juge aux affaires familiales du tribunal de grande instance de votre domicile pour obtenir en urgence une mesure de protection vous concernant (ex : interdisant l’auteur des violences de s’approcher de vous…) ;
  • Vous rapprocher d'une association d'aide aux victimes qui pourra vous aiguiller et vous accompagner dans vos démarches pour saisir la justice.

Si vous souhaitez être accompagné, vous pouvez consulter la page d'aide aux victimes :

Consulter la page d'aide aux victimes